5 NOVEMBRE 05

 

 

 

« À une autre fois, peut-être avec Yves… ! » :

Ce furent les mots de Sabrina, ta restauratrice de tableaux, me rapportant le portrait, endommagé - il y a longtemps - dans une suite de déménagements compulsifs entre Neuilly et Bastille.

 

Une errance de plus…

Un amour qui n’avait pu m’attendrir,

Un homme qui, en vain, découvrit aussi l’écriture comme pansement de douleur.

 

Des lettres scellées qui encombrent mon armoire,

Et pourriront en tas dans l’humidité d’une cave,

Dérisoires mouchoirs, suaire des sentiments.

 

Je négligeais ses lettres, du moins l’ai-je cru longtemps…

Restait la déchirure sur le tableau…

 

 

 

D’un trou à l’autre, tu proposas le remède, puis t’esquivas.

 

 

 

La journée est passée.